Man of the future will have a huge head that holds incredibly developed brain



Albert Robida : writer, illustrator
«Hélas! messieurs, dit Philox Lorris, la science moderne est quelque peu responsable du mauvais état de la santé générale; l'existence hâtive, enflammée, horriblement occupée et énervée, la vie électrique, nous devons le reconnaître, a surmené la race et produit une sorte d'affaissement universel.

—Surexcitation cérébrale! dit le ministre.

—Plus de muscles, fit Sulfatin avec mépris. Le cerveau seul travaillant absorbe l'afflux vital aux dépens du reste de l'organisme, qui s'atrophie et se détériore; l'homme futur, si nous n'y mettons ordre, ne sera plus qu'un énorme cerveau sous un crâne semblable à un dôme monté sur les pattes les plus grêles!


«La vie electrique»


http://www.gutenberg.org/files/35103/35103-h/35103-h.htm